IDée Consultants

IDée Consultants, Cabinet de conseil et de formation* en Relations sociales, Ressources humaines, Organisation du travail et Management, accompagne depuis plus de 30 ans, des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs, pour une recherche de la performance économique indissociable d’une dynamique du dialogue social rénové.

Nous apportons de la valeur ajoutée aux projets de nos clients dans les domaines suivants :

  • Accompagnement des relations sociales : stratégie globale, accompagnement de négociation, d'information consultation, médiation
  • Optimisation des Ressources Humaines : Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences, restructuration, mobilité, reclassement
  • Management et organisation : conduite du changement, gestion de projets, organisation et temps de travail
  • Santé sécurité au travail : définition et analyse des politiques de prévention, formation à l’évaluation des risques, responsabilisation des managers, formation des CSE (élus et présidents), prévention des risques psychosociaux, prévention des risques liés aux addictions.

Nos modes d’intervention, tout en garantissant la sécurisation juridique, privilégient la volonté de rechercher un compromis durable entre toutes les parties prenantes de l’entreprise et s’attachent pour cela, dans l’analyse du besoin exprimé, à identifier les enjeux stratégiques qui maillent les dimensions managériales, organisationnelles et sociales.

IDée Consultants répond à cette ambition par une démarche de compréhension en profondeur et sur mesure :

  • Qui exclue les solutions toutes faites et les outils prêts à l’emploi,
  • En optimisant la diversité de ses compétences et l’utilisation de tous les leviers du droit, du management, de la stratégie et de la communication.

* 305 personnes formées depuis le 30 août 2021 - 99,7 % des participants sont satisfaits ou très satisfaits (informations mises à jour le 06/12/2021)

"Présents depuis 1988, nous sommes un acteur incontournable du conseil en relations sociales."

Alors qu’à l’approche des élections présidentielles, le débat politique fait rage et nous martyrise les oreilles à défaut de nous éclairer le cerveau, force est de remarquer que dans les entreprises, les organisations syndicales comme les CSE sont majoritairement d’un silence assourdissant.
J’ai présenté dans un article récent certains des apports de la Loi « Santé au Travail » et notamment une de ses dispositions visant à renforcer la concertation en matière de prévention en impliquant beaucoup plus le CSE dans l’évaluation des risques.
On les a longtemps nommés « chefs du personnel », de manière impropre puisqu’en réalité, s’ils étaient chefs, ce n’était que des services dédiés à la gestion du personnel, tous les autres salariés ayant pour véritable chef leur propre supérieur hiérarchique opérationnel.
Ce sont les lois Aubry des années 1999/2000 qui ont instauré le forfait jour, parmi d’autres formes d’aménagement du temps de travail, dont beaucoup d’autres leviers concernaient également les salariés restant sur des régimes horaires (dépassement hebdomadaires compensés par des jours de repos, horaires variables, etc.)