Les suicides à France Télécom - Henri VACQUIN


Logo IDée Consultants
banniere

 

Les suicides à France Télécom

 

Photo Henri Vacquin Henri VACQUIN, consultant, interviewé par Nathalie MAURET, Le Progrès, 16 septembre 2009 :

 

Y a-t-il un effet contagion des suicides ?

Il ne faut pas focaliser sur France Télécom car les suicides dans les entreprises sont plus fréquents qu'on ne le dit. Ils ont été occultés pas les entreprises qui les ont regardés avec distance, arguant qu'il n'y avait pas plus de suicides chez eux que dans la société et que les sources d'un tel acte n'étaient pas exclusivement liées au travail. Ce qui leur pose problème maintenant, c'est l'écho que provoque ces suicides. Un écho lié à l'état de l'emploi qui inquiète même ceux qui ont un travail, et à la mutation du travail depuis 30 ans.

 

La mutation de l'emploi ?

Il n'y a pas eu qu'un capitalisme ultra-libéral. Il y a eu aussi un management ultra-libéral, fondé sur l'appât du gain et l'individualisation de la relation de travail. Actuellement, les organisations changent tous les deux mois, les structures aussi. Les mutations géographiques et professionnelles sont permanentes et sans accompagnement : c'est très vulnérabilisant pour les plus faibles. Certains sont parfois dans une solitude colossale. Au sein de l'entreprise, on leur demande d'être motivés "dans leur être" et on le fait à marche forcée.

 

L'intervention de l'État peut-elle améliorer le climat chez France Télécom ?

Sortir d'une affaire comme celle-ci est difficile, car cela remet en cause 20 ans de management. Si l'État pouvait faire quelque chose, ce serait sur des phénomènes macro-économiques, en débattant de la conception de l'emploi au G20. C'est à ce niveau là que sont les solutions pour qu'un autre regard soit porté sur le travail.

 

Les DRH de proximité : du mercurochrome sur une jambe de bois ?

Tout à fait ! La multiplication des cellules d'écoute et des DRH ne sert à rien, tant que les conditions de déstabilisation au travail sont là. Il faut ré-interooger la relation à la hiérarchie et au travail. Le directeur de produit ou d'une activité est très peu sollicité sur ce terain : il doit répondre du résultat à court terme, sans trop se préoccuper de l'intendance. Là, c'es l'intendance qui leur saute à la figure.

 

 

Retour à la page précédente

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2017
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.