Newsletter 76
Si vous ne parvenez pas à lire ce mail, cliquez ici
IDEE CONSULTANTS
L’actualité des RH, des Relations Sociales et du Management

L'EDITO

Yves PinaudL'Uber et l'argent d'Uber

Qu’est-ce que l’ubérisation de la société ? Sinon la précarisation grandissante du travailleur au service du consommateur roi ? Ouvrant la possibilité de donner enfin une indiscutable réalité à l’idée de l’exploitation de l’homme par l’homme, avec l’auto-exploitation du travailleur par le consommateur ?

Parce que si l’ubérisation est la recherche de l’optimisation sans limite des coûts de production dans une concurrence toujours plus exacerbée, pour développer une offre de produits et de services toujours plus personnalisée et à la carte et que ça marche, c’est d’abord parce que le consommateur en veut et en redemande, toujours plus, toujours plus vite, toujours moins cher. Il veut tout de ce qui peut l’habiller, se manger, s’écouter ou se lire et il le veut tout de suite, le moins cher possible, commandé dans la journée de son travail et livré le soir à la maison.

Il n’y a pas que le consumérisme qui est concerné par cette ère du tout compulsif, qui trouve son prolongement dans le mode de réflexion que développent les réseaux sociaux, ubérisation de la pensée : Peu importe le contenu et ce qu’on peut bien en faire, l’important est que ça buzze et que ça buzze vite,  pour laisser la place  au buzz suivant et permettre de faire semblant de vivre une appartenance collective au travers de la valorisation de son égo dans une consommation purement individuelle.

Toutes les sensations doivent aller de plus en plus vite et de plus en plus fort mais pour sentir le vent dans les cheveux, à la proue du bateau, il faut quand même encore des galériens dans la cale et qui eux aussi doivent ramer de plus en plus vite et de plus en plus fort. Mais attention, iceberg droit devant, parce que ce narcissisme et cette concupiscence ont un prix et que le travailleur, redevenu prolétaire et pour qui les Uber sont de plus en plus rudes, se reprend à rêver que les printemps puissent redevenir chauds.

Mais que fait la CGT ? C’est vrai qu’elle est aujourd’hui surtout préoccupée à sauvegarder le statut des cheminots, habituée qu’elle est d’avoir toujours un train de retard sur les vrais enjeux, à moins que ce soit surtout parce qu’elle a bien du mal à faire le buzz ailleurs que dans l’ancien monde, avec ses grèves, ses barbecues et ses tracts expliquant toute la dureté du monde des travailleurs aux carrières automatiques et aux acquis garantis à vie.

Dans cette société où la relation commerciale se porte bien, merci, c’est le contrat social qui est lui toujours introuvable et ses éventuels régulateurs aux abonnés absents. 50 ans après mai 68, on peut se demander ce qu’il en reste, sinon finalement la persistance de la même question qui fait sens, (comme disent les philosophes sur twitter) : C’est quand qu’on va où ?

Yves Pinaud

RPS :

 

Le Prévenscope© IDée

Un outil informatique simple pour intégrer les RPS dans votre document unique et l'actualiser chaque fois que c'est nécessaire

 

Vacances

 

Toute l'équipe d'IDée Consultants

vous souhaite un bel été

 

Catalogue de formation
L'IDée du mois
La SST est-elle soluble dans le CSE
(Et en quelles proportions ?)

La disparition programmée des CHSCT provoque beaucoup de discussions.

Cette instance va disparaitre mais ses missions seront reprises quasiment dans les mêmes termes par le CSE.

Des choses importantes changeront en termes de moyens humains, de recours aux expertises, etc. Parmi tous ces changements, le plus important me semble être la question de la perte de l'autonomie dont bénéficiait le CHSCT.

Lire la suite de l'article

Chronique du droit social
Être ou ne pas être harcelé… 
L'écho des tribunaux

La notion de harcèlement moral a émergé depuis relativement peu de temps et a pris rapidement une place conséquente dans le paysage des relations de travail.


VDC - Vie de consultant
Addiction et souffrance au travail : soigner le travail ou soigner les personnes ?
Texte du mois

Quelques études et analyses pointent l'inquiétante montée de l'usage de psychotropes divers au travail.

Les pratiques rapportées dans ces études changent la perception des rapports entre pratiques addictives et travail.


Yves Pinaud : Directeur de la Publication - newsletter@ideeconsultants.fr
Vous recevez cette newsletter n° 76 - Juillet 2018 car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du site www.ideeconsultants.fr
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous à IDée Consultants - 56 rue de Paris 92100 BOULOGNE BILLANCOURT - Tél. 01 55 20 96 10.

Accueil NewsContact