Si vous ne parvenez pas à lire ce mail, cliquez ici

Equipe IDEE CONSULTANTS Accueil News Contact
L’actualité des RH, des Relations Sociales et du Management
Actualités
EDITO
Emmanuel FroissartLe dialogue social, bat-il en retraite ?

Concernant la retraite, du printemps à l'automne, il ne s'est agit à aucun moment de compromis, mais bien simplement d'un "monologue social" débouchant sur un acte unilatéral. Le dialogue social vu comme ça, c'est plus simple, plus rapide. Mais est-ce, à long terme, efficace ?
Non. Rappelons que le compromis est le seul objectif d'un dialogue social équilibré. Il se différencie du consensus, de la concertation, de la consultation et/ou de l'écoute qui n'en sont que des succédanés interdisant un aboutissement clair. Le compromis, c'est l'accord par la voie (voix ?) de la négociation où chacun(e) peut, à égalité avec les autres, faire valoir son point de vue tout en sachant que ce n'est pas sa vision qui sera la résultante des échanges conduits.
Refuser d'utiliser sur un sujet aussi important, aussi sociétal, que celui des retraites la voie du compromis n'est-ce pas la marque d'une volonté de maintenir les relations sociales dans l'état où elles se trouvent chez nous, c'est-à-dire marquées par une absence de confiance dans les interlocuteurs. Le dialogue social est réduit à des mots, pouvant conduire à des maux.
Le dialogue social ne peut se réduire au comptage des manifestant(e)s afin de savoir s'il faut ou non revoir sa copie. C'est parce qu'on l'instaure comme mode de régulation, qu'on s'évite des batailles de chiffres et qu'on débouche sur un compromis. Personne sur le sujet des retraites ne peut sérieusement prétendre avoir LA solution. Celle-ci se trouve à une croisée de raisonnements, leur rencontre s'appelle le compromis.
Le dialogue social ne se reconnaît qu'à ce qu'il produit concrètement pour une collectivité. Seulement incantatoire, il constitue un leurre ou un mirage. En tout cas, en poursuivant de la sorte, les tenants du "monologue social" construisent les déceptions qu'ils méritent. Et surtout n'aident en rien à sortir le dialogue social français de la situation où il est. La question de la retraite était un sujet en or pour cela.
Le dialogue social, pour conduire des changements, relève d'une conviction et d'une éthique, celle du compromis. Celles-ci nécessitent un respect de la différence et une confiance en ses interlocuteurs. Ce serait dommage de devoir constater que, au fond, ce sont ces éléments qui manquent à des décideurs chez nous, en dépit des discours.
Le dialogue social ne peut plus attendre demain, c'est maintenant que la collectivité en a besoin !

Emmanuel Froissart


Agenda

OCTOBRE 2010

° Gilles Karpman interviewé par LCI - Direct 12h15 le 06 octobre 2010

° Prochainement, un petit déjeuner de présentation d'i-DT.online, notre module de formation e-learning en Droit du Travail, bientôt la date sur notre site !


Quoi de neuf

Quoi de neuf° Discrimination et procédure de recrutement
Le principe de non discrimination fait aujourd’hui l’objet d’un regard précis de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité, généralement à la demande des candidats à l’embauche ou des salariés. La Halde a alors régulièrement l’occasion de qualifier les exigences des entreprises en matière de recrutement vis-à-vis des femmes.

° Modulation : quel seuil de déclenchement des heures supplémentaires ?
Récemment dans un arrêt du 13 juillet 2010, la Cour de Cassation a eu l’occasion de préciser le seuil de déclenchement des heures supplémentaires d’un salarié malade en cas de modulation.

° Les intérimaires peuvent être élus au CHSCT : exemple d’un revirement de jurisprudence
Contrairement à ce qu’elle jugeait jusqu’à présent, la Cour de Cassation a considéré dans un arrêt du 22 septembre 2010, que les salariés intérimaires étaient éligibles au CHSCT de leur entreprise de travail temporaire.

°
Un licenciement injustifié produit un préjudice pour le salarié en matière de Droit Individuel à la Formation (DIF)
Un salarié peut prétendre à des dommages intérêts pour les formations qu’il n’a pas pu suivre en raison de son licenciement injustifié.


° Pas de réduction des primes conventionnelles pour les salariés à temps partiel
Les primes forfaitaires prévues par une convention collective doivent être versées dans leur totalité aux salariés travaillant à temps partiel


Question du DRH
La question du DRHSalaries mandatés : le vrai/faux problème des heures de délégation

Beaucoup de fonctions RH s’arrachent les cheveux pour maîtriser la prise et la comptabilisation des heures de délégation des salariés mandatés et, une fois chauve, y renoncent. Mais l’utilisation de ces heures de délégation constitue-t-elle réellement un problème ?

La question revient souvent, sous forme de frustration liée à l’incapacité de mieux cerner la question et le cas échéant de pouvoir dénoncer des abus devant des Prud’hommes, considérés néanmoins comme perdus d’avance.

Lire la suite de l'article.

Cela vous intéresse
Cela vous intéresseLa performance des politiques RH : Qualité des outils ou croyances partagées ?

Les entreprises privées, publiques et para-publiques sont aujourd’hui confrontées à un enjeu majeur de maîtrise de leur environnement externe et interne et d’optimisation de leurs choix stratégiques. Face à cet enjeu, la performance des politiques Ressources Humaines constitue un atout que bon nombre de dirigeants ont bien appréhendé, mais dont la concrétisation pratique se heurte à des obstacles de nature différente.

Considérant que la GRH est un processus de décision négocié entre acteurs aux logiques propres et aux pouvoirs différents - et pas seulement une fonction dont les méthodologies et les outils habilement déployés sont gages de performance de la politique mise en œuvre -, certains de ces freins ou obstacles méritent selon nous une attention particulière.

Lire la suite de l'article.

A noterA NOTER

Les règles particulières de la représentativité des syndicats catégoriels (notamment de la CGC) ne pourront plus être contestées

Lire la suite de l'article.

Vers qui se tourner pour les dérogations à la durée du travail ?

Lire la suite de l'article

Rupture conventionnelle et inaptitude : des mots qui ne vont pas ensemble !

Lire la suite de l'article.

AlerteALERTE

Prime variable et mandat représentatif, faites le calcul !

Lire la suite de l'article

Flux RSSAbonnement à notre flux RSS
Une manière simple de rester informé dès qu'un contenu de notre site est mis en ligne.

Gilles Karpman : Directeur de Publication - karpman@ideeconsultants.fr
Elodie Marcuccilli
: Chargée du Développement - marcuccilli@ideeconsultants.fr
Vous recevez cette newsletter N°12 Octobre 2010 car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du site www.ideeconsultants.fr
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous à IDée Consultants - 220/224 boulevard Jean Jaurès 92100 BOULOGNE BILLANCOURT - Tél. 01 55 20 96 10.

Accueil NewsContact